Pour une alimentation de qualité

Le bonheur des goûts retrouvés

Une année 2017 riche en évènements pour l’O.A.B.A.

afpts-OABAL’association OABA (Œuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoirs) a tenu son Assemblée Générale, le samedi 14 Avril 2018,à l’Auditorium de la Maison de la RATP à Paris, sous la présidence de Jean Pierre Kieffer. Il a tenu à rappeler le rôle primordial joué par l’Association dans la défense du bien-être animal depuis sa création, il y a 50 ans. Des personnalités qualifiées sont venues apporter leurs témoignages et soutenir les actions entreprises par l’O.A.B.A.

1.Rapport Moral

Le Président Kieffer a tenu à faire connaitre, à la fois le fonctionnement de l’association qu’il préside depuis plusieurs années, ainsi que toutes les actions significatives générées en 2017. En voici quelques extraits.

Fonctionnement de l’Association

L’O.A.B.A est une association nationale reconnue d’utilité publique. Elle est composée d’un Conseil d’Administration de 12 membres, aux compétences affirmées en matière vétérinaire et juridique, d’une direction opérationnelle dirigée par Frédérique Freund qui s’appuie sur un secrétariat d trois personnes et de délégués enquêteurs en régions , ayant cessé leur activité professionnelle et exerçant en tant que bénévoles ,de stagiaires venant aider à l’élaboration des dossiers sur les questions juridiques et, d’ adhérents et donateurs permettant le déroulement des actions grâce à leur générosité

Son rôle consultatif

Elle fait partie du CNOPSAV (Conseil National d’orientation de la politique sanitaire animale et végétale) consulté sur la politique sanitaire animale et sur les projets de textes réglementaires relatifs à la santé et protection des animaux.

Elle a intégré en Janvier 2017 le nouveau Comité national d’éthique des abattoirs (CNEAb) , présidé par Jean-Luc Angot.

Elle participe aux travaux de nombreux Comités locaux des abattoirs (CLA) qui favorisent les échanges entre les acteurs de la filière abatage pour améliorer la transparence sur les conditions de mise à mort des animaux.

Elle est invitée à participer aux réunions du Comité de pilotage de l’Aïd al Kebir, placées sous l’autorité des ministères de l’Agriculture, de l’Intérieur et de la Justice.

Son rôle de Formation

L’association intervient dans des journées de formation à l’école nationale vétérinaire dans le cadre de procédures d’animaux maltraités, à la Cour d’Appel de Metz pour présenter aux magistrats les règles de procédure relative à la protection animale, à Bordeaux sur le bien-être animal pour les élèves ingénieurs agronomes

Ses combats au quotidien

La maltraitance des animaux augmente. 24 procédures pénales ont été initiées et pour 19 d’entre elles, l’OABA s’est vue confiée la garde des 960 animaux (474 bovins et 486 ovins-caprins)

Le Troupeau du bonheur compte plus de 300 animaux qui coulent désormais des jours heureux dans 33 fermes du bonheur.

Malgré le combat de l’O.A.B.A, soutenue par Olivier Falorni et 32 députés de l’Assemblée Nationale, le projet de loi faisant suite aux États généraux de l’Alimentation laisse peu de place au bien-être animal. La vidéo en abattoirs n’a pas été autorisée. C’est une grande déception.

L’abattage sans étourdissement reste aussi une action prioritaire. Enfin, l’O.A.B.A encourage le développement des abattoirs mobiles

2. Interventions de personnalités extérieures et récompenses

Au cours de cette Assemblée Générale, les adhérents présents ont pu assister aux interventions de personnalités invitées et aux remises de récompenses décernées par l’O.A.B.A.

Ce moment a débuté par un message enregistré du philosophe Frédéric Lenoir sur la nécessité de rendre plus humaines les conditions d’abattage.

Puis, Loïc Dombreval, député des Alpes Maritimes, Président du Groupe D’études sur la condition animale à l’Assemblée nationale, a fait part des amendements votés par le Parlement comme, par exemple, la base légale donnée au Conseil National d’éthique des Abattoirs, à la mise en place d’abattoirs mobiles. Déception par contre sur l’absence de mise en place des caméras vidéo dans les lieux d’abattage.

Suivirent la remise de deux médailles d’Honneur de l’Association à Élisabeth Hardouin-Fugier, auteure de l’ouvrage Coup Fatal, une histoire riche sur l’abattage de l’Animal au cours des siècles passés et, à Pierre Le Neindre, Directeur Honoraire de l’INRA, grand spécialiste du bien-être animal auteur notamment de deux études sur les douleurs animales et la conscience animale.

Jean Luc Angot, Inspecteur général de la santé publique vétérinaire au Ministère de l’Agriculture et tout nouveau Président du Comité National d’éthique des Abattoirs a présenté à l’auditoire le fonctionnement de ce nouvel organisme mis en place pour lutter contre la maltraitance des animaux en abattoirs.

Puis Jean Pierre Kieffer a remis le Prix Jacqueline Gilardoni de la thèse vétérinaire au Docteur Margot Couvry pour son étude très complète sur «  quelle responsabilité vis-à-vis de la protection animale ».

Pour terminer, une vidéo de 7 minutes a été présentée sur  des sauvetages d’animaux opérés par l’O.A.B.A en 2017 qui ont fait l’objet d’un reportage sur France 2.

L’AG s’est terminée à 17h00.

Reportage  : AFPTS  - 14-04-2018

Nos coordonnées

Association Française pour la Promotion des Terroirs & des Saveurs
Christian Le Lann
45 rue Villiers de l'Isle Adam
75020 Paris